« A la recherche d'un cher compagnon. » Djidane & Rosa

 ::  play :: dissidia world :: Cornelia Plains Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 7 Avr - 22:50
Voleur en CDD
avatar
☞ pseudo : Arario
☞ présence : ✓ Disponible.
☞ messages : 225
☞ double.s compte.s : Prompto Argentum
☞ crédits : Avatar : Materia ♥

☞ monde d'origine : Djidane est originaire de la planète Terra, mais vit à Lindblum, capitale du royaume du roi Cid, situé sur le continent de la brume, planète Gaia, dans le monde d'Hera. C'est Kuja qui, par jalousie, a abandonné un petit Djidane de 4 ans dans une forêt du continent de la brume
☞ profession : Recueilli par la troupe de théatre et brigands Tantalas, Djidane est un acteur des plus doués mais aussi un chapardeur qui n'hésite même pas à fouiller un château et en accuser les gardes (cc Tarask jtm me tape pas) C'est aussi un grand dragueur, on mettra cça sur le compte de l'éduation que Marcus, chef des Tantalas, lui a donné, ainsi que ses hormones
☞ âge : 16 ans, et toutes ses dents ! Enfin presque. Qui a dit que ces jolies petites canices toutes blanches n'étaient plus des dents de lait ?
☞ armes : Dagues, ses chouchoutes sont les Ogres ou les Zwill Cross (Ogres qui sont deux fois plus grandes que lui ...)
☞ inventaire : Potion (2)
Potion X (2)
Ether (2)
Queue de Phoenix (1)
Vêtement (1)
Bijou (1)
Lames Courtes

☞ o. sexuelle : Hétéro ! Non mais oh, j'ai grandi avec des hommes mais surtout avec la belle Ruby ~
☞ amoureusement : J'espère que ma princesse va bien ... OH SALUT TOI ♥
Voir le profil de l'utilisateur

A la recherche d'un cher compagnon
Djidane & Rosa

Tout n'était qu'étendues vertes et ciel bleu, parsemé de nuages blancs, parfois un ou deux arbres, même quelques bosquets, mais rien de très intéressant. Un jeune garçon de bleu vêtu, mains croisées derrière la tête tandis que ses longs cheveux, retenus en une queue de cheval par un ruban bleu comme ses yeux saphir, se balançaient de droite à gauche au grès de ses pas. Cela faisait déjà quelques temps que l'adolescent à l'étrange queue de singe se promenait dans les plaines, laissant son instinct et sa curiosité guider son chemin.

Ces plaines avaient des airs de déjà-vu pour le blondinet. Tant de souvenirs de batailles se chamaillaient dans sa tête avec ses impressions de ne pourtant pas connaître les lieux. Laissant de coté cette occasion de se prendre la tête tout seul, Djidane continua tranquillement son chemin, sifflotant un air de chez lui, qui lui tenait à cœur. C'était sa chanson après tout, celle qui le rassurait dans les moments de doute, celle qu'il chantait pour se vider la tête, quand il était heureux, quand il ne voulait plus voir de larme sur le visage de sa chère et tendre.


« Bon, il serait peut-être temps de retrouver un visage familier. C'est bien beau de se balader mais ça ne mène à rien... J'ai l'impression de connaître chaque recoin de ces plaines tout comme j'ai l'impression de les découvrir. Aaaaaah... Si seulement j'arrivais à tomber sur quelqu'un ! Ils sont bien gentils, les Dieux, mais j'avais des choses de prévues avec Grenat, moi ! »

Boudeur, le blond continua à marcher au hasard, scrutant les alentours et l'horizon, à la recherche d'une silhouette, juste une seule, du moins qu'elle était amicale, contrairement à certaines personnes dont il se souvenait.

Ce ne fut que de longues minutes plus tard, et quelques kilomètres dans les pattes sans doute, que Djidane se laissa tomber contre un arbre pour se reposer un instant. Avant de se relever aussitôt, toujours indécis quand à ce qu'il pouvait faire. Seul, c'était trop dangereux encore de s'aventurer dans des endroits plus éloignés du temple, malgré qu'il ait grande confiance en ses capacités et sa force, malgré ses lames aiguisées et sa petite technique secrète. Seul, ce n'était jamais bon.

Aussitôt sur ses pieds, Djidane reprit son chemin, encore, et cette fois plus attentif. Bon, ces plaines aux allures infinies devaient bien abriter quelqu'un non ? Il n'allait pas être le seul à se perdre dans les hautes herbes, d'autres guerriers avaient sûrement été invoqués avant de finir dans ces plaines. A ce rythme, avec tous ces mètres parcourus, le blond allait perdre espoir, et pourtant, dieux savaient que ce n'était pas son genre !

Ce fut à ce moment qu'il l'aperçut. Une jeune femme, enfin, pour le nombre de fois que Djidane avait rencontré des hommes aux cheveux longs et s'était trop souvent rendu compte trop tard de ses erreurs, l'adolescent préféra attendre d'arriver au niveau de l'inconnue avant d'engager le dialogue.
A sa hauteur, Djidane se rendit compte que le fille n'était pas plus grande que lui, pour une fois, mais surtout, sa beauté était à couper le souffle.

Le blondinet était connu pour être un coureur de jupons, malgré que son cœur soit pris, la drague restait son jeu favoris ; après tout, jamais il n'avait eu l'intention de remplacer sa princesse. Mais c'était une seconde nature chez lui : charmer permettait d'obtenir ce qu'on voulait, chose utile pour un voleur tel que lui.

Djidane se racla la gorge, attirant une première fois l'attention de l'inconnue. Il n'allait pas non plus l'effrayer pour leur première rencontre, bien que le bruit de ses pas dans l'herbe et le tintement de ses ceintures ne le rendaient pas des plus discrets.
Le blond prit un instant pour admirer les traits délicats de la jeune fille, mise en valeur par son élégante tenue. Mais par-dessus sa beauté, la pauvre avait l'air des plus perdues.

« Quelle charmante femme vous faites. Je ne m'attendais pas à ce que les dieux convoquent une beauté pareille ! Ah, si j'avais su... »


L'heure n'était clairement pas au charme, et le blond afficha un visage plus sérieux, à la place son habituel sourire et de ses yeux à l'éclat malicieux.

« Je pense me souvenir de tous les guerriers avec lesquels j'ai pu combattre et j'avoue que tu ne me dis rien. Pourtant, un visage pareil, je m'en serai souvenu ! Enfin, là n'est pas la question. C'est ta première fois ici, n'est ce pas ? Je peux t'aider, si tu veux, tu as l'air de chercher quelqu'un. Oh, au fait, je m'appelle Djidane ! A votre service, gente damoiselle.~ »

Il salua la femme d'une courbette avant de laisser échapper un petit rire, attentif aux réponses de l'inconnue.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Avr - 14:06
Invité
Invité

Perdue. Normalement, cela aurait fait depuis quelques heures que la jeune femme aurait dû arriver à destination. Pourtant, les plaines qui devaient laisser place au désert que Rosa devait traverser continuaient à s’étendre tout autour d’elle. En plus, comme si ce n’était pas suffisant, il y avait eu cet étrange phénomène qui était survenu. Tout était devenu sombre autour de la jeune femme avant de retourner à la normale. Mais était-ce vraiment le cas ? Plus la mage marchait, plus elle se disait que non, quelque chose en ces lieux clochait bien qu’elle ne sache pas quoi exactement. S’arrêtant quelques minutes pour faire une petite pose, son regard parcouraient l’étendue devant elle. Il y avait de la végétation à perdre de vue, un ciel d’une splendide couleur azurée tandis que le chant des oiseaux se faisait entendre. Quelqu’un aurait pourtant trouvé que ce tableau n’était pas différent des plaines autour de Baron. Mais… Même en se disant que tout allait bien, l’instinct de la jeune femme l’empêchait de complètement adhérer à cette impression. Reprenant donc sa marche, Rosa était emplie d’appréhension. Seule et visiblement livrée à elle-même dans ces terres inconnues, sa main se porta à son cœur. Il lui manquait terriblement et à cet instant elle se demanda si ce dernier allait bien. Était-il lui aussi dans cet endroit magnifique mais ô combien inquiétant ? Était-il donc resté sur la planète Bleue, ce qui empêcherait une hypothétique réunion ? Les yeux de la jeune fille se fermèrent l’espace d’un court instant avant qu’un soupire s’échappe de ses lèvres. Ce n’était pas en se morfondant dans son coin qu’elle allait pouvoir réfléchir à sa situation… Il fallait qu’elle cherche quelqu’un dans ces étendues verdâtres histoire de savoir si quelque chose se tramait actuellement.

Après quelques minutes à errer dans les plaines, un bruit plutôt insolite comparé à ceux qu’elle entendait depuis quelques heures se fit entendre lorsqu’elle dépassa quelques arbres.  On aurait dit un bruit de ceinture. L’instant d’après, la mage se fit accoster par un être bien étrange. Ce dernier, sous le regard interrogateur de son interlocutrice, prit la parole pour la complimenter sur son apparence physique avant de parler du fait qu’il ne s’était pas attendu à ce que les Dieux convoquent quelqu’un comme elle.  Confuse, Rosa ne pu répondre à cet individu pour le moins singulier (Il avait une queue de singe !) qui était en train de lui faire du charme. Heureusement que Cecil ou Kaïn n’étaient pas dans les parages, Rosa n’était pas sûre que le jeune garçon qui lui parlait soit reparti sans blessures. Enfin, les deux hommes n’étant pas là, il était évident à présent que la jeune femme était obligée de se défendre elle-même si d’aventure quelqu’un lui cherchait des noises. Actuellement son interlocuteur ne semblait pas avoir de mauvaises intentions, d’ailleurs il reprit la parole pour lui dire qu’il ne se souvenait pas du visage de la jeune fille. Apparemment il avait combattu avec plusieurs combattants par le passé et semblait incapable de remettre un non sur elle.


« - Je me nomme Rosa Joanna Farrell mais tu peux m’appeler Rosa. Dit la jeune femme à l’adresse du garçon qui répondait sous le nom de Djidane, un doux sourire sur son visage pourtant triste. Je recherche des amis d’enfance, ils se nomment Cecil Harvey et Kaïn Highwind… J’étais partie de Baron pour les avertir que la nation était tombée sous les coups d’un homme nommé Golbez mais je me suis perdue. »

Si il avait combattu avec Cecil ou Kaïn, il devrait pouvoir se souvenir d’eux. Par contre, cela surprendrait beaucoup Rosa car elle n’avait pas le souvenir d’avoir un jour rencontré un certain Djidane lorsqu’elle était à Baron. Peut-être était-il juste un ami des deux hommes ? Cela était déroutant de savoir que l’armée de la ville engageait des gosses pour combattre…

« - Excusez-moi mais que voulez-vous dire par ; c’est la première fois ici ? demanda Rosa en affichant un air interrogateur. J’ai bien peur de ne pas comprendre ce que vous me dites et j’en suis désolée. »

Son air se fit désemparé alors qu’elle se courbait à son tour. Les choses devenaient quelques peu étranges ici et la situation lui faisait penser qu’elle n’était pas au bout de ses surprises avec cet enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 25 Mai - 14:25
Voleur en CDD
avatar
☞ pseudo : Arario
☞ présence : ✓ Disponible.
☞ messages : 225
☞ double.s compte.s : Prompto Argentum
☞ crédits : Avatar : Materia ♥

☞ monde d'origine : Djidane est originaire de la planète Terra, mais vit à Lindblum, capitale du royaume du roi Cid, situé sur le continent de la brume, planète Gaia, dans le monde d'Hera. C'est Kuja qui, par jalousie, a abandonné un petit Djidane de 4 ans dans une forêt du continent de la brume
☞ profession : Recueilli par la troupe de théatre et brigands Tantalas, Djidane est un acteur des plus doués mais aussi un chapardeur qui n'hésite même pas à fouiller un château et en accuser les gardes (cc Tarask jtm me tape pas) C'est aussi un grand dragueur, on mettra cça sur le compte de l'éduation que Marcus, chef des Tantalas, lui a donné, ainsi que ses hormones
☞ âge : 16 ans, et toutes ses dents ! Enfin presque. Qui a dit que ces jolies petites canices toutes blanches n'étaient plus des dents de lait ?
☞ armes : Dagues, ses chouchoutes sont les Ogres ou les Zwill Cross (Ogres qui sont deux fois plus grandes que lui ...)
☞ inventaire : Potion (2)
Potion X (2)
Ether (2)
Queue de Phoenix (1)
Vêtement (1)
Bijou (1)
Lames Courtes

☞ o. sexuelle : Hétéro ! Non mais oh, j'ai grandi avec des hommes mais surtout avec la belle Ruby ~
☞ amoureusement : J'espère que ma princesse va bien ... OH SALUT TOI ♥
Voir le profil de l'utilisateur

A la recherche d'un cher compagnon
Djidane & Rosa

Les yeux du garçon s'illuminèrent et un grand sourire étira ses lèvres. Cecil Harvey, voilà un nom qu'il connaissait !

- Alors c'est toi ! Je connais Cecil, un très bon camarade. Durant quelques instants de répits, il nous a parlé de toi et de ce fameux Kaïn. J'espère autant que toi le retrouver, c'est un allié des plus formidables. D'ailleurs, Golbez ne m'est pas inconnu non plus.

Mains dans les poches, le garçon balançait sa queue de gauche à droite, guilleret.

- Ici, tu es dans le monde de Dissidia. Tu as été invoquée par les dieux pour combattre sous leurs ordres. Je suis déjà venu ici par deux fois, Cecil aussi. Pour faire court, il y avait deux divinités qui se battaient entre elles, mais cette fois-ci, les dieux semblent s'être alliés pour défaire un ennemi commun. Une masse sombre, faite de ténèbres qui dévore ce monde ainsi que les nôtres. C'est donc dans notre intérêt à tous de servir les dieux. Viens, je vais t'emmener voir Materia, elle saura répondre à toutes tes questions.


Djidane pointa la direction dans laquelle se trouvait la tour de la déesse des machines et entama la marche, s'assurant que la demoiselle le suivait. Il en a de la chance, Cecil, d'avoir une amie pareille ! Quelque part, les deux se ressemblaient. Quand Cecil avait ôté son armure noire, il avait révélé une beauté à couper le souffle. Manquerait plus que Kaïn soit aussi beau et Djidane se considérerait vraiment comme maudit.
Pas qu'il n'avait pas d'alliés à la beauté envoûtante, mais bon ... Une enfant, une rat, un mage noir, ou même un type de plus de deux mètres de haut. Et encore, c'est presque s'il ne paierait pas pour avoir son frère de son coté. Il devait avouer que Garland avait fait Kuja avec un certain charme et un charisme impressionnant.


- Si Materia t'a invoquée, tu dois être sacrément forte. Elle n'appelle pas n'importe qui. Tous les compagnons que j'ai eu jusqu'ici étaient extraordinaires, suffisamment pour être appelé la seconde fois, et sûrement aujourd'hui aussi. On retrouvera Cecil, c'est promis !


Djidane se tourna vers Rosa, avec un sourire empreint d'innocence, d'honnêteté, et de confiance. Le sourire d'un enfant qui veut simplement aider.

- Et je tiens toujours mes promesses.


L'ange de la mort continua de marcher. Bon, d'accord, il avait du mal à se repérer dans les plaines, elles se ressemblaient toutes, mais il était sûr de son chemin.
Bon, d'accord. Peut-être pas.
Il finirait bien par retrouver la déesse. Et puis il en profiterait pour apprendre à connaitre la jeune femme.


- Dis moi, comment tu te bats ? J'ai deux dagues au tranchant des plus aiguisé. Enfin, chez moi. Je suis arrivé sans réussir à invoquer mes chères ogres ... Alors j'ai juste des lames simples, en attendant. Mais ça change rien ! Puis j'ai toujours ma petite technique secrète, s'il faut.


Djidane tentait tant bien que mal d'assurer Rosa. Un monde inconnu, oui, mais très peu pour lui. Il était capable de se défendre, bien que la jeune femme sûrement aussi. Il avait peut-être tenté le charme, par pur esprit de malice, et parce qu'il était un grand dragueur, il devait l'avouer, mais Djidane cherchait surtout à faire de Rosa son amie. Plus qu'un camarade d'une aventure, plus qu'une connaissance, Djidane voulait être son ami, comme pour chaque personne qu'il rencontrait, expliquant sa propre hâte à retrouver Cecil. Le garçon n'avait toujours pas retrouvé un seul de ses amis, et son coeur se serrait à l'idée de ne jamais revoir certains compagnons qu'il appréciait comme des frères.


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



Revenir en haut Aller en bas
Ven 25 Mai - 19:01
Invité
Invité

Visiblement, le jeune adolescent connaissait très bien les personnes que mentionna Rosa. Cette dernière l’écouta, surprise de savoir que ses plus proches connaissances avaient rencontrés un jour Djidane. Après tout il semblait très bien renseigner sur la magicienne alors que de son côté, elle ne savait rien de se garçon à la queue de singe. Néanmoins, la belle de s’en offusqua pas car au moins, son tendre Cecil avait quant même prit le temps de parler d’elle à d’autres personnes, ce qui avait de quoi être flatteur, dans une certaine mesure. Rosa reconnaissait bien là son ami d’enfance et son futur époux qui parlait de tout et de rien même à des inconnus.

« - Il ne changera jamais… fis Rosa dans un sourire doux bien que son regard se fit triste. Elle avait toujours ce sourire lorsqu’elle pensait à son ami d’enfance car elle lui vouait un amour sincère. J’espère qu’il ne vous a pas trop embêté avec ses histoires de cœurs… Cecil est une personne très bavard quand il s’agit de parler de ses sentiments. »

D’autres personne pourraient donc le trouver extrêmement lourd sur les bords. Tout le monde n’était pas aussi pur et innocent comme l’était Cecil et il fallait constamment le freiner dans ses paroles et ses actes sinon il pourrait se montrer comme étant quelqu’un faisant plus de mal alors que ses intentions sont souvent le contraire… Si parler de son fiancé et de son meilleur ami Kaïn fut une chose qui fit sourire la jeune femme, ce fut moins amusant d’apprendre que Golbez était également vivant. Mais bon, Dijdane n’en dit pas plus aussi son interlocutrice ne s’en occupa pas plus que cela même si cela l’inquiétait de savoir qu’un ennemi était également invoqué en ces lieux…

Enfin… Pour l’heure, Djidane voulait présenter la Déesse qui l’avait fait apparaître à la magicienne. Il expliqua également grosso-modo que l’endroit actuel se nommait « Dissidia » et qu’il avait déjà été invoqué deux fois ainsi que Cecil. Cela eut le mérite de surprendre davantage Rosa qui se demandait à quel moment son tendre avait pu être envoyé dans ce monde sans qu’elle s’en rende compte alors qu’ils étaient pratiquement toujours ensemble. Quoique… Ce n’était pas tout à fait exact de penser cela car Rosa était tout de même partie de son côté lorsque Cecil et Kaïn étaient partis pour Mysidia… Certes c’était pour retrouver le chevalier noir mais durant ce voyage elle avait été séparé de ce dernier, il avait donc très bien pu se faire invoquer à ce moment là…

Perdue dans ses pensées et ses scénarii possible pour déterminer à quel moment les invocations avaient eu lieu, Rosa faillit ne pas entendre son compagnon de route lui expliquer que ce monde était en réalité un terrain de combat entre deux entités. Cependant, actuellement ce n’était plus tellement le cas car ces deux dernières s’étaient alliées afin de défaire un ennemi commun, probablement l’Ombre qui avait commencé à engloutir tout les mondes des personnes invoqués ainsi que ce fameux « Dissidia ». La magicienne était d’accord pour dire que c’était une bonne idée de travailler de concert avec les Dieux, du moins le temps de s’occuper de la menace qui planait sur eux. Tout en marchant, Djidane fit par de son étonnement quant à la présence de la Reine de Baron, expliquant que si Matéria l’avait invoquée c’était qu’elle était une bonne combattante. Il termina également par lui promettre de l’aider à retrouver Cecil, ce qui la fit rougir.


« - Oh… fis Rosa en rougissant de plus belle. Je ne pense pas être si exceptionnelle que cela, pour être honnête. Je suis certaine que d’autres personnes sont plus utiles que moi. Je te remercie de vouloir m’aider, c’est très gentil de ta part. »

Après tout elle n’excellait que dans les soins et rien d’autre. Certes c’était une archère compétente mais dans l’offensive, d’autres de ses compagnons étaient bien meilleurs qu’elle. Il suffisait de voir se battre Cecil ou même Kaïn pour se rendre compte de ce détail. Cela étant, niveau défense et soins, il n’y avait pas photo, Rosa était la meilleure de tout le Royaume de Baron. Retrouver le chevalier noir était une autre chose qui tenait à cœur à la magicienne, cependant si la menace décidait de se montrer, elle n’hésiterait pas à s’en occuper avant de retrouver son époux. Quoi qu’il en soit, Djidane lui demanda comment elle se battait, expliquant que dans son cas il utilisait une paire de dagues jumelles qui étaient spécialement apparue dans ce monde.

« - J’utilise des arcs… répondit Rosa en regardant le plus jeune d’un air songeur, Mais… On va dire que c’est en dernier recours. Le plus souvent je serais en retrait avec un bâton pour protéger et soigner les autres. Dans mon monde, j’étais la meilleure Guérisseuse du Royaume.  C’est pour ça que je disais que si jamais il faut frapper fort, il y en a des biens plus puissants que moi pour ça. Je suis peut-être un peu idiote de ne pas vouloir blesser qui que ce soit… Non ?»

Blesser les gens n’était certainement pas quelque chose que Rosa ferait, du moins en connaissance de cause. C’était tout le contraire, même. La magicienne ne voyait pas l’intérêt de faire souffrir qui que ce soit pour le plaisir et elle prendrait les armes pour se défendre ou protéger les êtres qui lui sont chers.

« - Une technique secrète ? fis la jeune femme d’un air surpris, Quel genre de technique secrète possèdes-tu ? »

On ne sait jamais, les deux parlaient que d’elle et de Cecil depuis tout à l’heure… Parler du jeune homme à présent serait une bonne idée histoire que la demoiselle en apprenne un peu plus sur son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 13 Juil - 12:25
Voleur en CDD
avatar
☞ pseudo : Arario
☞ présence : ✓ Disponible.
☞ messages : 225
☞ double.s compte.s : Prompto Argentum
☞ crédits : Avatar : Materia ♥

☞ monde d'origine : Djidane est originaire de la planète Terra, mais vit à Lindblum, capitale du royaume du roi Cid, situé sur le continent de la brume, planète Gaia, dans le monde d'Hera. C'est Kuja qui, par jalousie, a abandonné un petit Djidane de 4 ans dans une forêt du continent de la brume
☞ profession : Recueilli par la troupe de théatre et brigands Tantalas, Djidane est un acteur des plus doués mais aussi un chapardeur qui n'hésite même pas à fouiller un château et en accuser les gardes (cc Tarask jtm me tape pas) C'est aussi un grand dragueur, on mettra cça sur le compte de l'éduation que Marcus, chef des Tantalas, lui a donné, ainsi que ses hormones
☞ âge : 16 ans, et toutes ses dents ! Enfin presque. Qui a dit que ces jolies petites canices toutes blanches n'étaient plus des dents de lait ?
☞ armes : Dagues, ses chouchoutes sont les Ogres ou les Zwill Cross (Ogres qui sont deux fois plus grandes que lui ...)
☞ inventaire : Potion (2)
Potion X (2)
Ether (2)
Queue de Phoenix (1)
Vêtement (1)
Bijou (1)
Lames Courtes

☞ o. sexuelle : Hétéro ! Non mais oh, j'ai grandi avec des hommes mais surtout avec la belle Ruby ~
☞ amoureusement : J'espère que ma princesse va bien ... OH SALUT TOI ♥
Voir le profil de l'utilisateur

A la recherche d'un cher compagnon
Djidane & Rosa

Djidane écouta attentivement la jeune femme. Son ton doux et ses bonnes intentions le firent sourire. Oui, il l'aimait bien ! Il était certain qu'elle serait d'une grande d'aide dans leur quête.

- Tu sais, on ne mesure pas la valeur d'un guerrier à sa puissance. On ne serait rien sans des mages capables de sorts de guérison, je sais de quoi je parle !

Le génome avait toujours eu tendance à se mettre en première ligne pendant les combats, usant de son agilité et de sa rapidité pour accaparer l'attention de ses ennemis et protéger ses alliés.

- Si Materia t'a invoquée, c'est qu'elle te juge bien plus utile que ce que tu ne penses. D'ailleurs, tu me rappelles quelqu'un de chez moi, voire même deux personnes !

Le souvenir des deux amis de Djidane se ravivait à chaque fois qu'il pensait à quel point Rosa aurait pu s'entendre avec sa propre princesse, mais ses doutes concernant son utilisé étaient les mêmes qu'un petit mage bien plus puissant que les apparences ne le laissaient paraitre.
Le garçon à la queue de singe tourna le visage vers Rosa et lui offrit un sourire dont il avait le secret, ce genre de sourire contagieux, qui rassurait n'importe qui.

- Chez moi, il y a une fille et un petit garçon qui te ressemblent beaucoup. L'une est une princesse. Elle n'était pas très forte physiquement mais elle a un coeur si généreux ! Elle compense son manque de force par des soins impressionnants et bien plus encore. Et son sourire ... J'ai juré de la protéger au péril de ma vie, comme chacun de mes compagnons. Et il y a aussi Bibi. Il a toujours tendance à douter de lui, qu'importe le nombre de fois que je lui rappelle à quel point il est puissant ! C'est un incroyable mage noir.
Ce n'est pas idiot du tout de vouloir que tout le monde soit sain et sauf, ça montre juste la grandeur de ton coeur, et pour être honnête, j'apprécie d'avoir trouvé une alliée si gentille ! Mon mot d'ordre, c'est d'aider qui que ce soit. Sans raison nécessaire. Dans mon monde, il y avait cet homme. Son coeur était empli de colère et de ressentiment. Il a tenté d'anéantir notre monde, il a détruit ma planète natale et pourtant ... Je l'ai aidé. Je lui ai tendu la main quand personne ne l'a fait.



Les yeux bleus de Djidane se remplirent d'émotions au fur et à mesure de ses paroles. Evoquer son monde, ses amis, sa princesse, lui ... Son coeur se serra en pensant à quel point ils devaient être inquiets que le génome ait une nouvelle fois disparu sans prévenir. Si seulement il avait moyen de les rassurer, de leur envoyer un signe, de leur dire qu'il allait bien et qu'il reviendrait vite auprès d'eux.

- C'est une technique secrète, se-crè-te ! Je n'aime pas tant que ça l'utiliser car elle est un peu à double-tranchant mais si c'est nécessaire pour assurer que mes compagnons aillent bien, je n'hésiterais pas.


La conversation mena les deux loin, la tour de la déesse était en vue et Djidane se sentit assez fier d'avoir trouvé le bon chemin, dans une plaine sans le moindre repère où tout se ressemblait.


Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy - Dissidia ::  play :: dissidia world :: Cornelia Plains